Sep 25, 2018

Descente de la rivière Big Salmon - Partie 3

Nous avons maintenant 6 jours pour rejoindre Little Salmon village sur les bords de la Yukon River. Rapides, observation de la faune sauvage, magnifiques campements et bon repas sont au planning !

La Big Salmon, un paradis pour les amoureux de la faune et de la vie en pleine nature….

Notre première journée sur la rivière est majoritairement passée à esquiver les log jams (amas de troncs d’arbres qui obstruent la rivière) et sweepers (arbres couché au-dessus ou dans la rivière, toujours enraciné sur la rive et qui bloquent le passage) qui sont nombreux sur cette portion. Cela faisait longtemps que nous n’avions manœuvré ainsi à la pagaie et prenons plaisir à naviguer dans cette petite rivière pleine de surprise ! Nous descendons du canoë à deux reprises pour aller repérer notre passage au milieu des arbres morts. Quelqu’un à parfois tronçonné des troncs pour laisser un passage d’eau libre. Ouf ! Sinon ça veut faire un portage par-dessus le log jam : décharger le canoë, porter toutes nos affaires, porter le canoë puis tout recharger avant de pouvoir poursuivre notre chemin.

La carte indique plusieurs endroits avec de potentiels portages, mais la chance est avec nous, aucun d’est nécessaire !

La chance est avec nous également au niveau de la faune. Le premier orignal que nous observons est au milieu de la rivière (qui fait à cet endroit-là environ 20m de large). Dès qu’il nous voit, il se fige sur place, et nous regarde descendre la rivière qui nous emporte qu’on le veuille ou non vers lui. Nous nous observons mutuellement jusqu’au moment où il ne tient plus, alors que nous sommes à 20m de lui, et qu’il fuit en courant vers la rive puis sous le couvert de la forêt. Ce jeune mâle ne sera que le premier des 8 orignaux que nous observerons sur la rivière.

Après avoir passé la zone la plus encombrée de la rivière, la descente devient un mélange de zones aux courants accélérés qui traversent les bancs de galets et offrent de belles vues sur les montagnes alentours et des zones plus lentes avec de beaux méandres entourés de forêts aux magnifiques sous-bois. C’est dans la première de ces zones, le deuxième jour, que nous observons un couple de balbuzard pécheur (Pandion haliaetus) qui nous fuient dès que nous nous approchons d’eux. Les méandres infinis nous ramènent à plusieurs reprises sur eux et nous offrent de très belles observations, même si la pluie nous empêche de prendre des photos.

Tous les soirs nous choisissons notre camp, vue sur la rivière obligatoire, et cuisinons les plats que nous avons l’habitude de préparer sur nos descentes de la Yukon River avec nos clients. Eh oui, même sans clients on ne se laisse pas aller chez Terre Boréale !

Quand vous partez sur une rivière réputée pour être riche en faune, vos attentes sont hautes bien entendu. Nous n’avons pas été déçus ! En plus des orignaux (dont deux femelles avec leurs jeunes), nous avons observé 4 lynx dont un qui traversait la rivière à la nage, un ours noir, des mouflons, des castors, des canards en tous genres souvent accompagnés de leurs ribambelles de jeunes canetons !

Un voyage au Yukon comme on les aime, simple, magnifique et remplis de belles observations !

Les nombreux troncs qui rendent la première partie de la descente sportive

Le jeune élan qui a tenue cette position pendant presque 1 minute avant de prendre la fuite

Soirée ensoleillée

À la dérive sur la Big Salmon

Un des lynx que nous avons croisé lors de notre descente

Le petit-déjeuner le repas le plus important de la journée !

  • Tourisme Yukon
  • Yukon Wild
  • Wilderness Tourism Association of the Yukon
  • Voyages Receptifs
  • Lauriers de la PME 2016